ADIR

  • THE STRUCTURE ADIR

    General assembly

    Executive committee

    NRG

    National technical committee

  • ADIR

    Platform of Non profit Organisations.

    Approved by Ministerial Order n° 530/1097 of the 30th  November 2007

    Physical  & Electronic Address:

    PB 6133 Bujumbura – BURUNDI

    7, Avenue du Marché (Chez DIKO)

    Téléphone fixe : +257 22 25 40 55

    Téléphone mobile1 + 257 77  74 17 74

    Téléphone mobile2  + 257 79 81 78 88

    Email1 : godefroidmanir@yahoo.fr

    Email2 : adirpf@yahoo.com

    Site Web: http://www.adirplateform.wordpress.com/

  • DESCRIPTION DE L’ORGANISATION 

    Plate forme nationale d’organisations sans but lucratif œuvrant dans le secteur du développement et des droits de l’homme.

    Le représentant légal/ Président de l’association : Godefroid MANIRANKUNDA.

    Le représentant légal suppléant : Abbé Déogratias BANZIRUMUHITO, Dominicain.

    Les organisations membres de « ADIR » participent divers à processus de développement économique et social et d’intégration régional.

    En tout 23 organisations ont déjà souscrit à la plate forme et constituent l’Assemblée Générale

    Il y a un comité exécutif constitué par

    Un Secrétaire exécutif

    Un trésorier

    Et deux conseillers

  • VISION
  • OBJECTIFS DE LA PLATE-FORME ADIR

    – Consolider les capacités  institutionnelles des Organisations de la Société civile en Générale, des ONG de développement et des opérateurs économiques des communautés rurales en particulier, en vue d’harmoniser les actions de développement au niveau national et au niveau régional;

    – Participer à l’élaboration et la mise en œuvre des politiques nationales et régionales pour une meilleure intégration régionale;

    – Constituer un cadre de partenariat entre les Institutions tant nationales qu’internationales de promotion du développement humain durable ;

    – Appuyer techniquement et matériellement les unités de production et de promotion économique, afin de contribuer à l’augmentation de la production et l’amélioration de la qualité de vie des populations au niveau national et régional (extrait des statuts).

  • ORIENTATIONS DES ACTIVITES

     « Etudes et mise en œuvre des projets,  Analyses socioéconomiques, Analyses socioculturelles, négociations commerciales».

     Information et communication : transmette la connaissance, la technologie et la culture. C’est un élément indispensable à toute activité de développement. La population burundaise a besoin d’amples informations concernant les mécanismes d’intégration régionale, particulièrement les principes du Protocole sur le Marché commun de l’EAC; les opportunités à saisir, mais également les enjeux. La population burundaise doit s’approprier du processus d’intégration.

    Etudes  et Recherches: ADIR mène des études de recherche sur l’intégration régionale, le commerce sur les frontières, l’agriculture, le changement climatique et le Commerce.

    ADIR compte mener des recherches sur les alternatives et les stratégies de production, de transformation et de commercialisation des produits agricoles ; tenant compte du changement climatique et du Commerce régional et international, tenant compte de la convoitise des terres de l’Afrique tropicale potentiellement productives pour l’intérêt de l’agriculture mondiale. Pour l’agriculture dans la région où les Etats membres sont les moins avancés, comment passer de l’Agriculture de subsistance à l’agriculture intensive économiquement rentable ?

    Formation : ADIR s’engage à dans le programme de formation aux sujets qui concernent l’entreprenariat, le sens des affaires, la gestion de production et la gestion commerciale tenant compte des effets du climat; la  formation professionnelle aux stratégies des PME-PMI, dans tous les secteurs, les négociations commerciales. Notre pays et partant notre région doivent s’ajuster en tout ! Afin d’être à niveau d’une intégration régionale pressante et d’une mondialisation compétitive.

    Production : le Burundi doit prendre des mesures particulières de production, et profiter des avantages comparatifs pour une gamme de produits variés, agricoles, artisanaux, miniers avec  une attention particulière sur la production des services. Il faut établir des relations dynamiques entre le producteur et le consommateur, que veut le producteur pour améliorer sa production et être compétitif sur le marché ?

    Promotion : les producteurs doivent faire face à la libéralisation des filières de production d’une part, mais également à la libre circulation de la production dans la région et dans le monde d’autre part. L’enjeu est de taille. Il convient de savoir « vendre » ses produits, qui seront confronté à une rude compétition.

    A D I R

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s